FONDS DE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL (FDI-HAITI)
Mode opératoire du FGPC

 

Le FGPC n’opère qu’à travers d’intermédiaires financiers agréés, c’est-à-dire des distributeurs de crédit (Banques et institutions de microfinance) ayant signé un Accord de Participation avec le FDI. L’Accord de participation est un accord-cadre qui habilite les institutions qui le signent avec le Fonds  à lui soumettre des dossiers de demande de garantie.

 Les demandes de garantie sont analysées par le FDI selon 4 critères : a) la situation et performance de l’entreprise bénéficiaire du crédit bancaire à garantir ; b) la viabilité du projet d’investissement ou de reprise post-séisme des activités ; c) la capacité de l’entreprise à faire au service de la dette consolidée à partir de ses nouveaux cash-flows ; b) l’impact de l’entreprise sur l’environnement et/ou la qualité de la gestion environnementale et sociale mise en place.

 En cas d’approbation de la demande, le FDI émet une lettre de garantie en faveur de l’entreprise (bénéficiaire ultime), d’une durée ne dépassant pas 5 ans, payable à la banque créancière (bénéficiaire directe), pour un montant maximum égal à 50% du prêt sous-jacent

 Le bénéficiaire direct de la lettre de garantie ou l’intermédiaire  financier peut être aussi une institution de microfinance, filiale ou satellite d’une banque commerciale ou une coopérative opérant sous supervision de la BRH. Dans le cas d’une IMF, le FDI n’émettra que de lettres de garantie de portefeuille, étant donné les faibles montants en jeu (crédits en dessous de 2.5 millions de gourdes). 

  Retour au menu du FGPC 

Retour à la page d'accueil

Copyright © 2005, FDI Haïti, Tous droits réservés.