FONDS DE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL (FDI-HAITI)
Bulletin d'information du FDI > L’Assemblée Générale des actionnaires de la SOCABANK se tient le 3 février 2007
L’Assemblée Générale des actionnaires de la SOCABANK se tient le 3 février 2007
Jan 30, 2007 --

La SOCABANK tiendra son Assemblée Générale ordinaire le 3 février 2007 à l’hôtel Montana. Cette banque, intermédiaire financier du FDI depuis 1998, est en grande difficulté financière pour le moment avec un déficit de fonds propres et de liquidités de plus d’un milliard de gourdes. Dans le souci d’éviter l’effondrement de la 4e banque du pays et du même coup une crise financière sans précédent au pays, la BRH avait entamé un processus de recapitalisation de la banque en y apportant 1.4 milliards de gourdes sous forme d’apport en capital et de débentures. Cette intervention de la BRH est actuellement critiquée par les anciens administrateurs de la SOCABANK et même par certains membres du pouvoir législatif qui estiment que la BRH, en devenant actionnaire de la SOCABANK, ne serait-ce que temporairement, est juge et partie. Certains observateurs avisés, par contre, ont remarqué qu’il n’y a aucune loi qui interdit à la BRH de recapitaliser une banque sous forme d’apport en fonds propres, surtout si cette mesure se révèle le meilleur moyen de protéger les intérêts des déposants et de prévenir une crise systémique.

Ces discussions publiques autour de cette affaire sont de nature à fragiliser davantage la situation financière de cette banque et saper la confiance des déposants, avec des répercussions possibles sur l’ensemble du système.


Certains assimilent la situation de la SOCABANK à un cas de faillite programmée dans laquelle seraient impliqués les membres de l’ancien conseil d’administration. L’Etat Haïtien qui a décidé, à travers BRH, de combler le déficit de la SOCABANK à hauteur de 1.4 milliards de gourdes à partir des ressources du trésor public, donc  des contribuables haïtiens, estime qu’il est en droit de connaître toute la vérité sur cette affaire. Une commission d’enquête de 3 membres vient d’être créée par arrêté présidentiel en vue de faire lumière sur les causes des difficultés financières de la SOCABANK que des personnes bien informées assimilent déjà à une faillite frauduleuse, et sur l’identité des vrais responsables de cette affaire.


Entre temps des négociations sont en cours avec la BNC pour une absorption définitive de l’actif et du passif de la SOCABANK au grand bénéfice des déposants. Ce projet d’absorption sera mis au vote lors de l’Assemblée ordinaire du 3 février. A noter que la BNC est intermédiaire financier du FDI depuis 1981.   


 FDI-info