FONDS DE DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL (FDI-HAITI)
Bulletin d'information du FDI > Le FDI : La continuité dans la profitabilité
Le FDI : La continuité dans la profitabilité
Jan 30, 2007 --

Le FDI a atteint durant l’exercice 2006-2007 un profit record de 43.4 millions de gourdes (avant effet-change). Ce qui porte à 137.6 millions de gourdes les profits (hors effet de change) accumulés par l’institution durant ses 25 années de fonctionnement. Avec des gains de change cumulés de 79.2 millions de gourdes, le compte Bénéfices cumulés de l’institution accuse au 30 septembre 2006 un solde créditeur de 216.8 millions de gourdes. Le FDI a été créé en 1981, et a atteint son autosuffisance opérationnelle en 1987.

Durant les 4 premières années de son existence, l’institution a pu survivre grâce à des subventions de la BRH. De 1981 à 1984, le FDI a reçu environ 3 millions de gourdes de subventions de la Banque Centrale, soit 600 000 dollars américains, dont une bonne partie devant financer les premières dépenses d’installation. De 1987 à 1997, les résultats nets d’exploitation évoluant en dents de scie, n’ont jamais dépassé 1 million de gourdes. Mais depuis 1997, le Fonds a pu se doter d’une capacité bénéficiaire qu’il s’évertue à renforcer d’années en années (voir l’évolution des résultats d’exploitation du FDI). Ces résultats positifs ont été obtenus à la faveur d’un portefeuille de bonne qualité et en croissance, d’un personnel discipliné et motivé, et du contrôle strict des coûts opérationnels.


Ce pouvoir grandissant de génération de profit du FDI lui permet de renforcer la prédominance des capitaux propres dans sa structure financière. Actuellement plus de 87% des ressources de l’institution sont des capitaux propres (voir l’évolution de la structure du bilan). Ce qui est idéal pour une institution qui compte faire du capital risque et du prêt participatif les principaux instruments d’intervention dans le secteur industriel haïtien.


 FDI-Info